La fête du livre de Gonfaron s'engage pour l'avenir

Publié le

Le 26 mai 2024, la 10e Fête du livre de Gonfaron se tiendra en plein air sur la place de la Victoire. 46 auteurs et autrices de littérature, essais, jeunesse, polar, poésie, fantasy et BD seront présents aux côtés de maisons d’édition régionales, telles que EFA éditions, Le grand jardin ou Sudarènes, et de deux librairies indépendantes Le Carré des mots (Toulon) et Olbia (Hyères).

Tout au long de la journée, des rencontres et dédicaces, des spectacles, tables rondes, ateliers, jeux et siestes littéraires… sont proposés au public. Notons notamment la venue d’Eliette Abecassis et François Bégaudeau pour une rencontre entretien autour de « L’alchimie amoureuse dans le couple », ou celle de locaux comme René Frégni, Marcus Malte, Ile Eniger, Serge Scotto ou encore Laurence Lieutaud.

Cet événement est porté par l’association gonfaroise La revanche de l’âne. Sa présidente Anaïde der Agobian, nous raconte : « Au départ, nous nous sommes réunis entre parents d’élèves et nous avons voulu amener plus de culture. C’est comme ça qu’est née la fête du livre en 2014 ! Elle reposait déjà sur le même modèle : des rencontres, des animations pour les enfants, une ambiance festive, tout ça gratuitement ! ».
Dès le début, les bénévoles, sensibles aux questions écologiques, cherchent à réduire l’impact de leurs actions sur l’environnement. La signature de la Charte d’engagement écoresponsable de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur l’officialise. « Dans les actions concrètes mises en place, nous privilégions toujours le train ou le covoiturage pour les déplacements des participants, les circuits courts pour l’alimentation et les fournisseurs locaux, et nous réduisons au maximum les plastiques ; les déchets sont aussi triés et recyclés. », nous explique Anaïde der Agobian.

Signalons également, la tenue d’une table ronde “Répondre aux enjeux environnementaux” avec Renaud de Chaumaray, écrivain, pour son premier roman Mille hivers, Jean Dumonteil, journaliste et secrétaire général du Global Local Forum, pour son essai Éloge du local, et Florence Jacquet, agroéconomiste et directrice de recherche à l’INRAE pour son ouvrage Zéro pesticide. Trois angles d’approches bien différents, mais qui convergent dans la même direction : réfléchir et envisager des solutions pour protéger la planète.

Durant les quinze jours qui précèdent l’événement, plusieurs rendez-vous sont organisés pour les jeunes dans les bibliothèques et médiathèques de toutes les communes de Cœur du Var : Le Luc, Besse-sur-Issole, Cabasse, Le Cannet-des-Maures, Carnoules, Flassans-sur-Issole, Gonfaron, Les Mayons, Pignans, Puget-Ville, Le Thoronet.
En parallèle, 62 classes de 10 écoles et collèges reçoivent un auteur pour une séance autour de l’écriture ou de l’illustration.
Enfin, un concours de lecture à haute voix est également proposé à tous les établissements scolaires de la communauté de communes. Les finalistes liront le 26 mai un extrait devant le public et les lauréats seront désignés lors de cette journée.